Ressources scientifiques

Téléconsultation pour le variant Omicron

Dr Benchimol Yéhouda18 décembre 2021

Généralités

Qui ne connais pas aujourd’hui le nouveau Coronavirus ou ses variants Alpha, Bêta et Delta à l’origine de la pandémie du COVID-19 ?

Jamais depuis l’antiquité autant de personnes ne sont devenues en ci-peu de temps expertes dans le domaine de la virologie.

Face à la progression extrêmement rapide du variant Omicron du nouveau Coronavirus, une nouvelle hausse des téléconsultations est à prévoir.

Comment les variants sont-ils classés ?

Il est dans la nature de l’immense majorité des virus de subir une évolution génétique constante au fil du temps. Cette évolution est due à la survenue de plusieurs mutations introduites dans le génome viral. Ce phénomène concerne également le SARS-CoV-2 à l’origine de la Covid-19 maladie.

Les différentes mutations sont regroupées par rapport à l’impact potentiel qu’elles provoquent sur un nouveau variant et sur l’évolutivité de l’épidémie :

  • Une augmentation ou une diminution de la contagiosité du virus, il se propage alors plus vite ou moins vite au sein de la population ;
  • Une augmentation ou une diminution de la virulence (dangerosité) du virus, il a tendance alors à provoquer une maladie plus grave ou moins grave ce qui va de paire avec le taux de mortalité de l’infection qu’il occasionne ;
  • Une diminution ou une augmentation de l’efficacité mesures sanitaires mises en place telles que la vaccination, les tests diagnostiques ou les traitements anti viraux.

Ainsi, le 26 novembre 2021 l’OMS a désigné variant Omicron du SARS-CoV-2 comme étant “préoccupant“, au même titres que ses prédécesseurs, les variants Alpha, Bêta Gamma et Delta.

Dans quel cas téléconsulter face au variant Omicron ?

Du fait de ces changements permanents et de la survenue de vagues successives d’infections qu’ils provoquent, plusieurs motifs de téléconsultations vont une fois de plus approuver la pratique de la télémédecine par le biais de la téléconsultation :

  • Personnes infectées et présentant des formes asymptomatiques ou modérées, confinées à leur domicile et nécessitant une surveillance médicale, personnes à risques, femmes-enceintes ;
  • Personnes saines mais souhaitant éviter une consultation présentielle chez le médecin afin de réduire leur risque de contamination lorsqu’il existe une autre alternative.
  • Personnes présentant des symptômes pouvant correspondre à ceux du variant Omicron et souhaitant connaitre la marche à suivre, les tests à effectuer, RT-PCR, test antigénique etc.

Crédit photo

Pixabay

Sources

Santé publique France

OMS

À lire aussi
Top
Informations Coronavirus
Vaccination
Dépistage