Ressources scientifiques

Numération formule sanguine (NFS)

Dr Pradeille Francois-Marie25 novembre 2014

Définition

Il s’agit de mesurer le nombre des éléments figurés du sang que sont les hématies (ou « globules rouges ») et les leucocytes (ou « globules blancs ») par unité de volume sanguin.

Traditionnellement, la numération des plaquettes ne fait pas partie de la NFS et doit être rajoutée sur l’ordonnance (« NFS+Plaquettes »).

La mesure est automatique, faite par une machine qui fait s’écouler du sang dans un tube capillaire calibré et peut reconnaître les éléments figurés. En cas de doute ou d’anomalie, le médecin spécialiste de biologie médicale contrôle le résultat par l’observation directe d’un échantillon sanguin au microscope.

Les unités


  • T/l : « Téra par litre » : un « Téra » correspondant à 1000 milliards.
  • G/l : « Giga par litre » un Giga correspondant à 1 milliard.
  • g/dl : gramme par décilitre, soit en l’occurrence 136 grammes d’hémoglobine par litre de sang.
  • Fl : « femtolitre » : Un millionième de milliardième de litre.
  • Pg : « picogramme » : Un millième de milliardième de gramme.

Utilité

La numération des hématies (mais c’est surtout le chiffre de l’hémoglobinémie (« taux d’hémoglobine) qui est important), vise à rechercher une anémie (chiffre trop bas), lors d’un saignement par exemple ; ou une polyglobulie (chiffre trop haut) présente notamment dans la maladie de Vaquez.

Les chiffres qui suivent (VGM : Volume Globulaire Moyen ; TGMH : Teneur Globulaire Moyenne en Hémoglobine ; CCMH : Concentration Corpusculaire Moyenne en Hémoglobine) permettent au médecin de déterminer une première orientation diagnostique, vers une anémie par carence en fer, saignement occulte, carence en vitamines…qui pourra être précisée par une deuxième prise de sang.

La numération des leucocytes, si elle est anormale, doit motiver une recherche étiologique (de la cause), elle est logiquement complétée par la formule qui va dénombrer les différents types de globules blancs : polynucléaires neutrophiles (dont l’augmentation signe notamment une infection bactérienne), éosinophiles et basophiles ; lymphocytes, monocytes.

Chacune de ces cellules a une fonction différente au sein de l’organisme, cet examen oriente donc le médecin plus précisément vers la recherche de telle ou telle maladie en cas d’anomalie notable.

Dans le cadre d’une chimiothérapie, la NFS permet également de vérifier si le nombre de globules, rouges mais surtout blancs ne baisse pas trop (« aplasie médullaire » = risque majeur d’infection), et si le patient est apte à bénéficier d’une nouvelle cure.

Exemple

NFS

Exemple d’une NFS (Numération formule sanguine)

À lire aussi
Top
Informations Coronavirus
Vaccination
Dépistage